Quels sont les différents types d’isolants thermiques ?

No Tags | Non classé

Afin d’isoler au mieux vos intérieurs, il existe un certain nombre de matériaux isolants possédant toutes leurs spécificités. Certains isolants ont des atouts concernant l’isolation phonique, acoustique, ou encore, l’isolation thermique.

Mais, quels sont les différents types d’isolants thermiques ? Les experts de Finot&Jacquemet y dédient cet article.

L’isolation thermique c’est quoi ?

L’isolation thermique peut être réalisée par l’intérieur ou par l’extérieur (ITE), et consiste en l’enveloppement d’un bâtiment, ou d’une partie d’un bâtiment afin de l’isoler au mieux. Ce procédé est très utile lorsqu’il s’agit d’isoler des maisons appelées « passoires thermiques », qui sont à l’origine d’émissions de gaz à effet de serre, et synonymes de gaspillage énergétique. Tout type de bâtiment est concerné par l’isolation thermique : habitations, maison, ou, encore bâtiments publics.

L’isolation thermique est un procédé complexe, mais efficace pour participer aux actions de diminution de la précarité énergétique et des déperditions de chaleur.

Les intérêts d’une bonne isolation thermique

Les déperditions de chaleur par ordre d’importance commencent par le toit, viennent ensuite les murs et les fenêtres.

Les enjeux d’une bonne isolation thermique sont multiples, amélioration du confort de vie, économie d’énergie, performances thermiques, résistance thermique, et donc économie d’argent. Une bonne isolation thermique est aussi aussi un enjeu pour notre planète !

L’isolation est donc un passage très important dans la rénovation de votre logement ou sa construction. Il ne faut pas négliger sa mise en œuvre, car si cette dernière n’est pas réalisée dans les règles de l’art, elle peut vous revenir très cher et/ou ne pas être efficace, en effet il ne suffit pas de simplement empiler les couches d’isolants. Il est important de bien traiter les points singuliers qui sont souvent synonymes de pont thermique et donc de déperdition de chaleur.

Les types de matériaux isolants utilisés ont, eux aussi, leur importance.

Les types d’isolants thermiques

Il existe une multitude d’isolants naturels, écologiques ou non, qui n’ont pas les mêmes caractéristiques ni le même pouvoir isolant, et notamment face à la chaleur. 

Les isolants thermiques synthétiques

Les isolants thermiques synthétiques peuvent être en polyuréthane ou encore en polystyrène et sous d’autres formes, ils sont bien souvent utilisés pour une isolation de plancher ou de toiture. On les retrouve aussi pour les isolations thermiques par l’extérieur (ITE)

Généralement faciles à poser, ces types de matériaux isolants offrent une très bonne conductivité thermique

En revanche, ils sont difficilement recyclables et ont une forte empreinte carbone.  

Les isolants thermiques d’origine minérale

Nous retrouvons le plus souvent les isolants thermiques d’origine minérale sous forme de laine de verre (obtenu par fusion à partir de sable et de verre recyclé) ou de laine de roche (obtenu par fusion du basalte).

Ils sont faciles à mettre en œuvre et présentent  une bonne performance contre le froid. Ces derniers sont également incombustibles.

L’un des principaux inconvénients de ce type d’isolant est le dégagement de poussière lors de sa mise en place, qui peut en effet être irritant. Il convient donc de prendre des précautions lors de sa mise en œuvre.

Isolants naturels

Il existe de nombreux isolants naturels tels que la fibre de bois, la laine de coton, le chanvre, ou encore, la ouate de cellulose

Leur mise en œuvre peut être diverse et variée. L’un des points fort de ces types d’isolants est qu’ils sont naturels !

En ce qui concerne la fibre de bois, elle présente une grande densité, elle constitue un très bon isolant thermique pour l’hiver mais aussi contre la chaleur d’été.

Du point de vue des inconvénients des isolants naturels, on peut dire qu’ils restent  onéreux, et qu’ils sont parfois difficiles à mettre en œuvre.  


No Comments